Château de Crissier - Plus de 1000 ans d'histoire

Château de Crissier, vers Lausanne

Une histoire mystérieuse et floue qui remontent à longtemps

La copie d’un dossier de 1581 sur la maison qui appartenait à Isbrand Daux à l’époque est très intéressante. C’est l’acquisition d’un droit d’eau d’une source à Chousattaire. Devant le notaire et le notaire et

« Jean Bessard et Jean Bussy de Crissier, comme Sindiques, gouverneurs du village, de la paroisse et de la communauté dit Crissier, veulent l’autorité et le consentement des honnêtes personnes Pierre Mouldon, Thivent Martin, Thivent Bovey, Claude Richard, Louys Vivian, Jean Colton, Pierre Aubelley, Claude Collon, Jean Delut, Jean Tissot, David Moudon, Jacques Meschoud et plusieurs autres, tous nobles et au nom du village et de la communauté dudit Crissier… et le noble M. Isbrand Daux, citoyen lausannois et maire de Crissier…… le pouvoir et la capacité, à tout moment de l’année et pour toute l’éternité, de prendre la moitié de l’eau qui est actuellement et dans l’avenir du canal et des tuyaux du lieu appelé Chousattaire, contre Bornel, qui est au-dessus des maisons de Bussy….. à la maison du noble Daux précité ou ses proches, ses héritiers et ses successeurs dans le village de Crissier……  »
La copie de 1692, était la demande du noble et généreux Jaques Nicolas De Martines, cavalier, seigneur dudit Crissier, pour que soient reconnus les anciens droits sur la maison franc-alleu, qui avait appartenu à Isbrand Daux, auquel la haute juridiction était liée, et qu’il avait apparemment acquis en 1689. Le lieu dit Chousattaire est devenu Chausataire en 1692, et est situé à Casard. Cette source bien connue a alimenté le château jusqu’à ce siècle. La maison d’Isbrand Daux et des maires précédents se trouvait également sur le site du château, construit par Jacques Nicolas de Martines en 1666, selon la date gravée dans le château.
Quel genre de constructions ont suivi dans ce lieu depuis le haut Moyen Âge ? On ne sait rien à ce sujet. Ce que l’on sait, et c’est tiré du dictionnaire historique du canton de Vaud, c’est qu’au haut Moyen Âge, Crissier dépendait du chapitre de Lausanne et en était l’un de ses bénéficiaires. Un Maire et un huissier y exerçaient au nom du chapitre le moyen et le bas de la justice. Ces deux fonctions ont été confiées à la même famille, qui a été mentionnée pour la première fois entre 1174 et 1177. Article Source.

Article similaire

 

Top